Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

LA RAFLE DES NOTABLES

Code EAN13 : 9782072920318

Auteur : SINCLAIR ANNE

Éditeur : FOLIO


   Disponible
Résumé :

"La rafle des notables commença dans la nuit du 12 décembre 1941. Sans doute de la même façon que des milliers d'autres en France occupée, des millions d'autres en Europe nazifiée, par un coup de sonnette qui fracassa le silence de la nuit, au n°46 de la cossue rue de Tocqueville, à Paris". Dans ce récit intime, Anne Sinclair met en lumière un chapitre méconnu de l'Histoire. Celui de Juifs français, chefs d'entreprise, avocats, écrivains, magistrats, arrêtés et envoyés au camp de Compiègne.
Ils seront rejoints par trois cents Juifs étrangers, en attente d'un convoi pour Auschwitz. Parmi les notables, Léonce Schwartz, le grand-père de l'autrice.
  • Code EAN13
    9782072920318
  • Auteur
  • Éditeur
    FOLIO
  • Genre
    Roman
  • Date de parution
    02/09/2021
  • Support
    Poche
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    90 g
  • Hauteur
    178 mm
  • Largeur
    108 mm
  • Épaisseur
    8 mm
Aucun événement lié

Coup de cœur de Magali: Anne Sinclair a longtemps cru que sa grand-mère avait sauvé son grand-père des griffes des allemands quand celui-ci était emprisonné dans le camp de Compiègne-Royallieu. C’est en voulant raconter leur histoire qu’elle va se retrouver face à un manque de documents à sa disposition. La voilà à la recherche d’écrits et de témoignages afin de pouvoir publier une partie de l’histoire familiale.

Le 12 décembre 1941 est la date de la première rafle de juifs. Des hommes sont arrêtés à l’aube pour interrogatoire, ils peuvent préparer une valise avec des vêtements et de la nourriture pour ceux qui sont retrouvés chez eux. La plupart sont assez aisés (commerçants, militaires, élus), parfois même connus comme René Blum (le frère de Léon), Alphonse Allais ou Louis Engelmann. Durant les jours qui suivent, ils sont amenés dans un camp où tout va être fait pour les détruire: privations, manque de nourriture, crasse, maladies, humiliations dans ce «Camp des Juifs» où ils sont enfermés.

Récit fort bien documenté. De nombreuses citations à d’autres livres, d’autres auteurs (dont Klarsfeld) et d’autres victimes viennent enrichir le texte.