Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEURS

Code EAN13 : 9782253079651

Auteur : RUIZ OLIVIA

Éditeur : LGF


   Disponible
Résumé :

"Parce que c'est ça que je veux que tu retiennes. Nos couleurs. Chaudes, franches. Je veux que ces femmes si différentes, si vivantes, si complexes qui composent ton arbre généalogique puissent t'inspirer et t'aider à savoir qui tu es, le fruit de quels voyages et de quelles passions". A la mort de Rita, surnommée "l'Abuela" , sa petite-fille hérite de l'intrigante commode qui avait jadis nourri toute sa curiosité et son imagination enfantines.
Le temps d'une nuit, ouvrant ses dix tiroirs, elle découvre les secrets qui ont scellé le destin de plusieurs générations de femmes, entre l'Espagne et la France, de la dictature franquiste à nos jours. Dans ce brillant premier roman Olivia Ruiz révèle son formidable talent de conteuse et nous offre une fresque flamboyante sur l'exil Un coup d'éclat et un coup de maître. Le Point. Une fable habitée de fantômes, de désirs, de délires, d'absolu.
Un récit ardent. Le Monde des livres. Un texte délicat, poétique et poignant. RTL.
  • Code EAN13
    9782253079651
  • Auteur
  • Éditeur
    LGF
  • Genre
    Roman
  • Date de parution
    02/06/2021
  • Support
    Poche
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    122 g
  • Hauteur
    179 mm
  • Largeur
    110 mm
  • Épaisseur
    9 mm
Aucun événement lié

Coup de cœur de Magali: Abuela signifie grand-mère en espagnol et Olivia Ruiz ayant perdu la sienne et récupéré sa commode aux dix tiroirs colorés, s’est inspirée de son histoire pour écrire ce livre (qui n’est pas un témoignage…).

Imaginez Rita, petite fille espagnole. Ses parents, poètes contestataires l’envoient, elle et ses deux sœurs, en France pour échapper à la Guerre d’Espagne et à la dictature de Francisco Franco. Ils espèrent qu’elles auront une vie meilleure sans se douter que le chemin pour y arriver se fera en partie à pied et que l’accueil qui leur sera réservé sera loin d'être chaleureux. Heureusement, il y a «l’immeuble des émigrés» où Leonore, Rita et Carmen logent parmi une communauté d’espagnols qui s’entraînent. Et puis la vie de Rita va l’amener à croiser le fougueux Rafaël et le toujours fiable André.

Un joli roman sur la vie d’une femme (manifestement ce genre m’attire) qui parle d’exil, de déracinement, de perte et d’abandon mais surtout de reconstruction et d’espoir! À emmener en vacances.