Détail du produit

JE NE SUIS PAS SEUL A ETRE SEUL

Code EAN13 : 9782709662482

Prix unitaire (TTC)

19.00 €



Disponible

Auteur: FOURNIER JEAN-LOUIS

Résumé :

Le premier souvenir de solitude ? Un petit garçon coiffé en brosse qui réclame sa mère à l'accueil d'un grand magasin. Plus tard, c'est un enfant de 10 ans qui nage seul dans la mer du nord et qui lorsqu'il se retourne découvre la plage vide : personne ne l'a attendu. Puis c'est la première danse refusée, la première rupture, le premier deuil, mais c'est aussi tous ces moments choisis, voulus, espérés, goutés : seul avec un livre, avec une musique, seul à regarder les autres, seul en écrivant.
Jean-Louis Fournier est toujours ce petit garçon, fils unique qui rêvait d'amitiés et d'une grande famille mais qui espérait aussi s'échapper, grandir, rester seul. Aujourd'hui dans un grand appartement, après la mort de sa femme, de ses amis, de son éditeur, ce désir des autres et ce besoin de solitude sont restés les mêmes et il passe de l'un à l'autre. Avec un mélange de douceur, de tristesse et d'espièglerie, il regarde les fenêtres toujours fermées de ses voisins (des gens seuls comme lui ? ), il observe ce monde où les hommes sont ultra connectés et semblent n'avoir jamais été aussi seuls, il attend la visite d'une jeune femme qui l'emmène au musée, qui le distrait, lui apporte sa jeunesse : mais des deux qui est le plus seul ? Un livre tendre, délicat, mélancolique parfois qui ressemble à une aquarelle de Turner et à un dessin de Sempé.
Code EAN13 9782709662482
Auteur FOURNIER JEAN-LOUIS
Éditeur LATTES
Genre Roman
Date de parution 02/10/2019
Support Broché
Description du format Version Papier
Poids 228 g
Hauteur 205 mm
Largeur 132 mm
Épaisseur 15 mm
Aucun événement lié à cet article

Coup de cœur de Magali: «Les volets de mes voisins d'en face sont fermés. Ils ont dû partir. Ils ne m'ont même pas prévenu.» Voici un essai sur la solitude... enfin un livre qui se situe entre le roman et le témoignage. Jean-Louis Fournier partage en effet avec nous de nombreux souvenirs de solitude. À son âge ils se retrouvent sans femme et sans amis, seul malgré l'existence de sa fille à qui il n'a pas parlé depuis longtemps. Et même les visites régulières de Claire, une bénévole qui l'emmène visiter des musées ou écouter des conférenciers soporifiques ne suffisent pas à l'éloigner de la solitude et des appels intrusifs de publicitaires qui eux non plus n'occupent pas son temps.

Entre tristesse, émotion et souvent autodérision, l'auteur se confie tout en citant des auteurs comme Desproges, Barthes, Nietsche et Janicot dont il a adapté un titre d'un de ses livres. Sujet difficile, mais ton léger qui vous fait passer finalement un moment très agréable!

Librairie auteur de la critique : À Livr'Ouvert

Produits du même auteur - Voir tous